Retour au trucs & astuces

UNE BOISSON CHAUDE POUR VOTRE PROCHAINE SORTIE ?

Cet article est le troisième d’une série visant à faire découvrir l’éthique du plein air et les sept principes Sans trace à votre famille. Je souhaite vous aider à réduire l’impact de vos activités sur les écosystèmes et les habitats afin que vous profitiez pleinement de la nature encore sauvage de l’Outaouais. Aujourd’hui, parlons cuisine en plein air et boissons chaudes.

Se réchauffer le cœur

 Le goût délectable des boissons chaudes que l’on boit au grand air rallient les cœurs. C’est le plaisir auquel je vous convie en vous proposant trois recettes de boissons à partager en famille lors de votre prochaine sortie en plein air:

  • le chocolat chaud;
  • le café du bûcheron;
  • le thé d’épinette ou de sapin.

Ces recettes devraient vous plaire par leur côté Sans trace:

  • On prépare les ingrédients avant de partir;
  • Elles requièrent peu de matériel;
  • On les cuisine sur un réchaud à zéro émission polluante;
  • Elles génèrent peu de résidus.

Préparer les ingrédients

Selon le principe Sans trace no 1, se préparer et prévoir limite les désagréments et le risque de causer des dommages à l’environnement. Pour éviter les surplus inutiles ainsi que réduire l’espace de rangement et le poids, mesurer et mettre les ingrédients dans un seul sac ou contenant hermétique. Retirer et trier tous les emballages. Pour minimiser les risques de gaspillage, tester les recettes pour bien maîtriser les étapes de la préparation et vérifier le goût. Pour remplacer graduellement l’usage du plastique, utiliser un sac ou un contenant fabriqué à base d’un matériau durable (coton, métal, verre, silicone ou  autre). Prévoir des contenants étanches et durables pour transporter l’eau fraîche en quantité suffisante pour préparer les boissons.

Prévoir le matériel

  • Récipient de la bonne grandeur avec un couvercle pour chauffer l’eau et tasses.
  • Cuillère à soupe pour mesurer et cuillère avec un grand manche pour brasser sans se brûler.
  • Réchaud, carburant, allumettes ou autre.
  • Récipient pour laver la vaisselle, éponge, quelques gouttes de savon biodégradable ou écologique (certification Écocert), linge pour essuyer, tamis ou bandana pour filtrer l’eau de vaisselle et en retirer le marc de café.

Opter pour un réchaud

Facile à utiliser et à nettoyer, le réchaud permet de s’adonner sans tracas à la cuisine en plein air. Il convient autant aux pique-niques dans les parcs urbains qu’aux séjours dans les territoires plus sauvages de l’Outaouais. Il entraîne moins d’émissions polluantes et de particules fines que le feu de bois en cuisant plus rapidement les aliments. Selon les modèles, il requiert peu ou pas de combustible naturel pour produire de la chaleur. Et les risques sont vraiment très réduits de causer un feu de forêt en utilisant un réchaud en bon état. En somme, c’est une excellente option pour les familles disposées à adopter de bonnes habitudes afin de minimiser l’impact des feux sur l’environnement (principe Sans trace no5).

Choisir le bon réchaud

Le marché offre une diversité de modèles de réchaud. Leurs caractéristiques varient grandement, mais  ils fonctionnent tous plus ou moins à base de carburants polluants. Les manufacturiers ne sont sûrement pas au bout de leur capacité d’innovation pour réduire l’empreinte environnementale des réchauds ainsi que des bombonnes ou des bouteilles qui servent au transport du carburant.

Avant d’explorer les diverses options en magasin, prenez le temps d’établir la liste de vos critères d’achat basés sur vos besoins. Pensez à inclure à votre liste des critères basés sur la valeur que vous accordez à la protection des milieux naturels et de l’environnement.

Ne produisant pas d’émissions, le réchaud à alcool est dans une catégorie à part. Personnellement, c’est mon tout premier choix. Et pour des recettes simples de breuvages chauds comme celles que je vous propose, il est quasi parfait.

Rapporter les résidus

Le principe Sans trace no3, gérer adéquatement les déchets permet de protéger les ressources en eau. Il protège également les animaux qui autrement pourraient devenir dépendants des humains pour se nourrir au lieu de trouver leur propre nourriture. Pour laver la vaisselle, s’éloigner de 70 mètres de tout cours d’eau ou milieu humide. Filtrer l’eau de vaisselle pour en retirer le marc. Mettre le marc dans le sac ou le contenant vide d’ingrédients pour l’ajouter au compost de retour à la maison. Disperser l’eau de vaisselle sur une large zone pour ne pas concentrer l’odeur à un seul endroit.

3 SUGGESTIONS DE RECETTES :

Chocolat chaud

Le chouchou des enfants et des plus grands.

Ingrédients

Donne 6 tasses

  • 250 ml de lait en poudre
  • 125 ml de sucre granulé
  • 85 ml de cacao ou de cacao équitable en poudre non sucré
  • 1 cuillère à thé (5 ml) de fécule de maïs
  • 1 cuillère à thé (5 ml) de poudre de chili
  • ¼ de cuillère à thé (1 ml) de cannelle en poudre
  • 1 ml de sel

À la maison

Mettre tous les ingrédients secs dans un sac ou un contenant.

En plein air

Chauffer l’eau dans  un récipient allant sur un réchaud. Bien mélanger le mélange à chocolat chaud et en verser 5 cuillères à soupe dans chaque tasse. Remplir chaque tasse aux trois quarts d’eau chaude. Remuer et servir.

Café du bûcheron

Le thé vert et le thé noir étaient servis dans les camps de bûcherons de l’Outaouais. Le café aussi. Pour se donner de l’entrain ou se réchauffer, le café remplit toujours ses promesses.

Ingrédients

  • 1 cuillère (15 ml) à soupe par tasse ou au goût de café ou de café équitable finement moulu
  • 1 cuillère (15 ml) à soupe par tasse ou au goût de sucre granulé

À la maison

Mettre les mesures de café et de sucre ensemble ou séparément dans deux sacs ou contenants.

En plein air

Mesurer une tasse d’eau par personne et verser l’eau dans un récipient allant sur un réchaud. Ne pas remplir jusqu’au bord. Ajouter le café et le sucre et remuer. Si on préfère, le sucre peut être ajouté au moment de servir le café, mais le goût serait meilleur selon certaines personnes lorsque le sucre a bouilli avec le café. Laisser chauffer le café à fort bouillon pendant 2 ou 3 minutes sans brasser. Retirer du feu et verser ½ tasse d’eau ou une pincée de sel, si on en a sous la main, pour que le marc se dépose bien au fond du récipient. Laisser reposer le café pendant quelques minutes. Verser lentement pour que les grains ne remontent pas à la surface.

Thé d’épinette ou de sapin

Les Premières Nations ont fait découvrir les vertus médicinales de l’épinette et du sapin aux Européens. En tisane, leur goût est parfumé et résineux.

Récolte

Se renseigner à l’avance pour savoir si la cueillette des bourgeons et des jeunes pousses d’épinette ou de sapin est permise dans le site que vous visiterez. Idéalement à la mi-mai, récolter une poignée de bourgeons et de jeunes pousses au bout des branches. Cueillir à la main une seule pousse par branche en alternant tout autour de l’arbre pour lui laisser la chance de croître. Le reste de l’année, récolter des aiguilles sur les rameaux ou des branches taillés ou tombés au sol. Elles sont plus amères que les bourgeons et les jeunes pousses. On pourra en adoucir le goût en ajoutant de la mélasse, du miel ou du sirop d’érable une fois que le thé sera bien infusé.

En plein air

Retirer le capuchon résineux dont les pousses sont recouvertes avant de les mettre à infuser. Mettre l’eau à bouillir dans une théière ou un autre récipient avec un couvercle. Retirer du feu et verser une poignée de bourgeons ou d’aiguilles dans l’eau bouillante. Laisser infuser pendant 5 minutes et servir. Retirer les aiguilles pour ne pas les avaler et risquer de s’étouffer.

Je vous invite à un nouvel art de vivre le plein air en famille en Outaouais. Bonne dégustation! À très bientôt!

 

Danielle Landry a fondé et dirige De ville en forêt dans le but d’appuyer le développement du savoir-faire québécois en matière d’éducation des publics à la fréquentation responsable des aires naturelles. Elle a contribué à la publication du guide d’activités «L’éthique du plein air et les sept principes Sans trace» aux Éditions Rando Québec en 2019. Elle collabore fièrement avec Loisir Sport Outaouais au déploiement du programme Sans trace dans la région. DeVilleEnForet.com

Nouvel art de vivre le plein air en famille en Outaouais | Une série d’articles portant sur l’éthique du plein air et les sept principes Sans trace

Initiation à l’éthique du plein air

Feu de camp écolo ?

Surveillez mon prochain article : Comment faire caca dans les bois ?