Retour au trucs & astuces

Profiter pleinement de la fin de l’hiver avec votre ti-mousse

Au grand bonheur des petits comme des grands, le mois de mars est à nos portes et c’est mon moment favori de l’année ! La luminosité s’allonge, la température devient de plus en plus douce et clémente, c’est le temps de saucer la palette et de profiter pleinement de ses dernières semaines d’hiver avec nos enfants. Pas toujours facile l’hiver, préciseront certains nouveaux parents, mais c’est en l’apprivoisant en famille, petite sortie par petite sortie, particulièrement en cette période de l’année, que vous découvrirez les plaisirs de cette magnifique saison avec un nouveau-né. Voici quelques astuces pour vous aider à profiter pleinement des derniers flocons de l’hiver…

Les plus grands enjeux l’hiver ne sont certainement pas la neige mais plutôt les principes de perte de chaleur dût au vent, au contact direct avec le sol, à la transpiration et l’évaporation. Le vent peut transformer drastiquement une simple balade en expédition extrême, en particulier si votre enfant a un besoin urgent à combler en plein milieu de votre sortie ! Pour apprivoiser ce qu’il nous reste de l’hiver, et votre enfant en même temps, il est conseillé de débuter par de courtes sorties environnant 15-20 minutes et tenter d’éviter les éléments mentionnés ci-haut qui sont à la source d’une perte de chaleur. Vous apprendrez ainsi à intégrer votre sortie extérieure dans une routine quotidienne (ex. une petite sortie de 16h30-17h avant le souper) et à prendre conscience du bien-être qu’une blanche fraîcheur peut procurer à toute la famille.

L’hydratation

Le froid peut déshydrater presqu’autant que la chaleur en été. Un bébé bien hydraté aura une meilleure circulation sanguine et par conséquent une meilleure résistance au froid. Une bonne hydratation permettra aussi de limiter le dessèchement de la peau de bébé et de limiter les risques de gerçures et d’engelures. Pour augmenter la protection de la peau fragile de bébé, il est recommandé d’appliquer une crème hydratante ou un baume de protection pour bébé. On applique ce baume au même titre qu’on met une couche supplémentaire de vêtement à son enfant lui offrant ainsi une meilleure résistance au froid. Attention aux allergies dans le choix de vos produits.

L’habillement

Avant votre départ, évitez toute source d’humidité en changeant la couche de bébé et en l’habillant à la dernière minute afin qu’il n’accumule pas d’humidité corporelle avant même de sortir. Évitez également les grands écarts de température dans vos déplacements en voiture qui sont la source d’une transpiration excessive et d’un refroidissement une fois à l’extérieur. Parce qu’il n’y a pas de mauvaise température, mais seulement des mauvais vêtements, appliquez les principes du système multicouches, tout en ajoutant une épaisseur de plus que maman. Même s’il n’est pas toujours facile d’éviter le coton l’hiver, tentez de favoriser les vêtements synthétiques et la laine. Un simple pyjama en polar s’avère un choix judicieux pour éviter que votre mini se refroidisse rapidement dû à sa propre humidité corporelle. Rappelons qu’en plus de rester immobiles, les enfants de moins de deux ans ont un petit thermostat immature et qu’ils n’ont pas la même capacité que les adultes à réguler leur température corporelle. Il est donc essentiel de bien couvrir la tête et les extrémités.

L’équipement de déplacement (traineau, poussette et porte-bébé)

D’abord, le porte-bébé ventral offre à ti-mousse l’avantage de bénéficier de votre chaleur corporelle tout en simplifiant vos déplacements après une bonne bordée de neige, mais demeurez vigilant pour éviter les chutes. Une paire de crampons est toujours un atout pour le porteur ! À noter que les porte-bébés dorsaux à armatures rigides (porte-bébé de randonnée) ne sont généralement pas recommandés l’hiver, mais souvent appréciés lorsque les journées sont plus douces. Ces derniers exposent davantage bébé au vent et ne permettent pas de conserver sa chaleur. De plus, sa position assise, non ergonomique, n’assure pas une circulation sanguine optimale ce qui augmente le risque de développer une engelure aux pieds. Par ailleurs, le choix entre la poussette et le traîneau devrait dépendre du type de sol, de la quantité et la qualité de la neige, de sa facilité à glisser ou à rouler et du dénivelé de votre lieu de sortie.

Les engelures

Peu importe le mode de transport choisi pour votre enfant, vous devez vous assurer du maintien de sa température corporelle en tout temps ! Puisqu’un bébé ne s’exprime pas lorsqu’il a froid, il est important de surveiller les moindres signes de refroidissement en touchant ses joues et/ou ses extrémités pour valider sa température et en essuyant sa salive pour éviter les engelures. Assurez-vous d’être en mesure de reconnaître les signes de refroidissement (rougeurs) et
d’engelures (blancheurs).

Nos petits trucs favoris :

  • Pour offrir une source de chaleur additionnelle à bébé dans une poussette ou un traineau, utilisez une bouillotte à ses pieds. Remplissez une gourde d’eau résistante à la chaleur (ex. Nalgène) d’eau bouillante. Assurez-vous de bien refermez le couvercle pour ne pas avoir de fuite et prenez soin de la mettre loin de la peau pour ne pas ébouillanter bébé. La bouillotte est un truc formidable. L’essayer c’est l’adopter !
  • Toujours chercher à s’isoler du sol, apportez un matelas de sol en mousse pour la pause et apprivoisez la neige autrement par une collation, un dessert ou pourquoi pas un pique-nique extérieur !
  • Rien de plus chaud qu’un manteau de fourrure dans le fond d’un traineau.
  • Utilisez un emballage de styromousse pour en faire une fausse semelle et ajouter une isolation supplémentaire aux pieds de votre enfant.

Pour plus d’information visitez noter site Internet : www.timoussedansbrousse.com

Rédigé par Joanie St-Pierre, Fondatrice Ti-Mousse dans Brousse et guide professionnelle en tourisme d’aventure, joanie@timoussedansbrousse.com

 

 

 

 

 

 

 

Crédit photo: Christyna Mérette