Fermer×
Retour au blogue

L’ABC DU PORTE-BÉBÉ EN RANDONNÉE

Vous aimez la randonnée et cherchez à profiter des sentiers avec votre bébé ou vos jeunes enfants? Le portage est une pratique tellement bénéfique et facile d’accès pour la majorité des familles. Il est maintenant le temps de mettre de côté la poussette en randonnée pour profiter de la nature qui nous entoure coller avec notre enfant.

Selon l’Institut National du Portage des Enfants (INPE), le portage consiste à :

« Porter un bébé ou un enfant contre soi pendant ses déplacements et activités à l’aide d’un porte-bébé, un tissu ou une écharpe de portage. Utilisé de par le monde depuis les débuts de l’humanité, il permet de répondre aux besoins de l’enfant de façon optimale sans négliger ceux de celui ou celle qui en prend soin. C’est la suite logique du peau à peau (processus naturel extraordinaire) et le prolongement de plusieurs de ses bienfaits. »

Le portage permet de sortir facilement de la maison, sans être encombré. Il permet d’avoir accès à des sentiers plus rocailleux ou avec un peu plus de dénivelés. Il permet l’établissement et le renforcement du lien d’attachement en rassurant l’enfant, en diminuant l’anxiété de l’enfant et du parent et en permettant de développer notre sentiment de compétence en tant que parent.

Le portage permet de reproduire les sons que l’enfant entendait dans le ventre de sa mère en se collant l’oreille au cœur du porteur. Un contexte parfait pour apaiser petits et grands.

Les bienfaits du portage sont nombreux et prouvés scientifiquement. En plus de simplifier nos activités, le portage permet de (INPE):

  • Diminue les pleurs et l’inconfort chez l’enfant;
  • Diminue l’isolement des mères;
  • Diminue la détresse que peuvent vivre certains parents et favorise la rémission d’une dépression post-partum;
  • Stimule le développement global de l’enfant;
  • Aide la digestion et diminue le reflux;
  • Diminue l’incidence des déformations positionnelles chez l’enfant (plagiocéphalie);
  • Diminue les risques de blessures en renforçant le système musculosquelettique du parent (tendinite, entorse lombaire, scoliose).

En randonnée il existe de nombreux types de porte-bébé. Nous ne ferons pas ici une analyse approfondie de chacun, mais nous vous partageons quelques grandes lignes de nos constats et observations pour accompagner le choix de votre porte-bébé :

  • Le porte-bébé ergonomique souple appelé le « préformé » est très facile à utiliser, nécessite peu d’ajustement et convient pour différents âges (Chimparoo, Gustine, Ergobaby, Tula, Lillebaby, etc.). En randonnée il est simple à utiliser et peut se porter à l’avant ou dans le dos lorsque l’enfant est plus grand. Il existe des modèles « Toodler » pouvant convenir à des grands de 4-5 ans.
  • L’écharpe à anneaux « Ring Sling » est légère, facile à transporter en tout temps avec soi, simple à installer et très confortable. Cette bande de tissu courte est nouée à travers deux anneaux et se porte en position bandoulière. Elle est une excellente alternative pour ceux et celles qui n’apprécient pas particulièrement avoir le visage de bébé collé sur la poitrine. L’écharpe à anneaux répond aux besoins des enfants plus curieux en offrant plus d’autonomie de mouvement par le positionnement sur le côté. C’est un véritable coup de cœur, encore trop méconnu!
  • L’écharpe tissée et l’écharpe extensible sont deux porte-bébés vraiment agréables avec un minimum de technique de nouage. Plusieurs organismes et professionnels sont là pour aider à cet apprentissage. Une fois une technique de base, c’est un monde de bonheur qui s’ouvre à vous! L’écharpe extensible est parfaite pour s’initier avec un nouveau-né. Les gens de plein air aiment les nœuds alors c’est un bel apprentissage à tenter! Simplement faire attention aux extrémités de l’écharpe qui trainent souvent par terre lors du nouage. Chercher une surface sèche pour éviter de la salir.
  • Le Mei Tai ou « Mei Dai » est un modèle qui reprend le concept du panneau du préformé souple en ajoutant 4 bandes minces pour le nouer. Il n’a pas de sangle et peut être offert dans toutes sortes de tissus et de couleurs.
  • Le sac à dos de portage est très populaire en randonnée, on l’appelle même le porte-bébé de randonnée. Il n’est toutefois pas recommandé pour les enfants de moins de 6 mois, bien souvent 9 mois même. L’enfant est plus loin du corps, absorbe davantage de chocs et ne bénéficie pas de la chaleur du parent, raison pour laquelle on recommande son utilisation pour les 9 mois et plus généralement. C’est une belle option pour les plus vieux, l’armature permet de renforcer la sécurité en cas de chute et l’enfant à une vue plongeante sur la nature.

Peu importe le modèle, assurez-vous de choisir un porte-bébé ergonomique, c’est-à-dire que la position de l’enfant est physiologique et respecte son confort et son développement. Dans le cas des écharpes, c’est votre nouage qui le rendra ergonomique. En terminant, quelques astuces additionnelles qu’on aime privilégier lorsqu’on pratique la randonnée en portage :

  1. Apporter de l’eau et de nombreuses collations en tout temps, c’est la clé du bonheur;
  2. N’hésitez pas à prendre un bâton de marche pour éviter les chutes, appuyer votre poids en cas d’inconfort ou vous sentir plus confiant dans un sentier avec dénivelé;
  3. Éviter de mettre du chasse-moustique et de la crème solaire sur votre poitrine si bébé a le visage à cet endroit pour éviter qu’il en ingère;
  4. Toujours bien protéger bébé du soleil e s’assurer que ses pieds sont confortables. Ce sont eux qui sont le plus exposés aux chutes et au manque de circulation si la position de bébé n’est pas ergonomique;
  5. Ne pas privilégier le portage face aux gens où bébé a le visage vers l’avant. En cas de chute, bébé est très exposé. Il se retrouve également très exposé aux éléments, il dépensera beaucoup d’énergie à rester sous haute vigilance, même que le vent peut lui amener un grand inconfort.
  6. Informez-vous auprès d’une monitrice de portage ou d’une boutique spécialisée pour vous aider à partir du bon pied !

Bonne randonnée bien collée !

Rédigé par Joanie St-Pierre, Fondatrice Ti-Mousse dans Brousse et guide professionnelle en tourisme d’aventure, joanie@timoussedansbrousse.com